Réveil très, très matinal ce matin. Insomnie mal venue. Je la paierai peut-être par de la somnolence cet après midi. Enfin pour le moment j’ai trouvé de l’énergie. Je me suis levé. Grand café. Un peu de lecture…

Et puis je suis parti très tôt au bureau. J’aime bien...

Mes vingt minutes de marche dans Paris encore très calme et dans la nuit encore noire par des petites rues tranquilles…

Être au bureau à sept heures et demi, avoir du temps devant moi avant l’arrivée des autres, préparer tranquillement l’organisation de ma journée, répondre à quelques courriers…

Prendre le temps d’aller jeter un coup d’œil sur quelques sites amis et même d’écrire ces quelques mots pour moi…

Me sentir comme chez moi, paradoxe, presque plus que chez moi…

Voir le jour se lever par la fenêtre de mon bureau, me laisser aller à un moment de rêverie…

Répondre au premier coup de téléphone, ça y est, la parenthèse est refermée…