Ça oui, sans couette, mais sérieusement en barbe et cheveux le Valclair  !

Je m’amuse à suivre le fil lancé je ne sais d’où et suivi par de charmantes demoiselles, Mesdames Traou, Tita, Samandti, Vroumette, entre autres pour celles que je lis et par quelques jeunes messieurs. Traou vient de relancer la machine en offrant la galerie complète ici

J’ai cherché des photos d’enfance d’abord pour être dans le ton. Curieusement je n’en ai pas. Je n’en ai pas ici disons. Il y en a des quantités naturellement chez mon père, dans notre maison du sud-ouest aussi, je me souviens d’avoir feuilleté ces albums avec mon grand-père, nous les commentions mutuellement, il adorait cela tout à la fin de sa vie et c’étaient de beaux moments de partage. Mais ici pas la plus petite photo de l’enfant Valclair. Il faudra que j’en pique, tiens, dans les albums familiaux…

Alors j’ai cherché plus récent. Plus récent mais qui remonte quand même à plus ancien que la plupart des photos de nos jolies amies vu mon âge canonique. J’ai trouvé des photos d’adolescence ou d’adolescence prolongée, dans ce milieu ou cette fin des années 70, sur celle-ci j’ai une vingtaine d’années et quelques poussières, je n’en connais pas la date exacte…

Je me dis : est-ce que je casse un peu plus mon anonymat ? Pourrait-on me reconnaître ? Y a-t-il des gens d’aujourd'hui qui pourraient faire le lien ? Ou des gens de cette époque passant par ici par hasard ? Franchement je ne crois pas, je me trouve tellement différent. Et puis même cela serait-il... Je prends le risque. Moi-même il me semble que je ne me reconnais pas. Le regard pourtant, ça ne change pas un regard. Mais c’est curieux car je ne me retrouve même pas tant que ça dans le regard, dans cette expression un peu surprise, un peu interrogative. Je scrute. J’essaie de descendre jusque dans ce regard là, oui, c’est moi évidemment mais il me faut m’en convaincre.

La chevelure et la barbe ! Impressionnante ! Que voulait-elle dire ? Bien sûr c’était une certaine mode, c’était la volonté d’être conforme à un certain non conformisme très cohérent avec l’époque. Mais peut-être aussi de façon plus intime et inconsciente, une façon de se cacher, de s’enfouir…

Voilà je donne ça, c’est un jeu. Mais le faisant j’ai le sentiment aussi de donner un peu plus de moi, après mes mots, cette image, oui, c’est plus sérieux qu’il n’y paraît, si je m’enfouissais alors, je crois qu’aujourd'hui, de plus en plus, je me publie…

val_1

Val, dans sa vingtaine, né à la Saint Epimaque d'Egypte (pas mal ce saint quand même, tiens Epimaque, pour un des mes gars, j'aurais du y penser!)