Là je digère un peu…

Je digère ma décision quant à la présentation de mon intervention publique le 14 mars, une décision cette fois prise avec une absolue clarté et surtout actée puisque l’annonce en est parue en ligne. Plus moyen donc de reculer. C’est un joli plateau je trouve, ça devrait être intéressant. J’espère avoir le plaisir d’accueillir à cette occasion quelques uns d’entre vous, blogamis ou lecteurs encore anonymes ou inconnus. Je reparlerai de toute façon ici de cette Table Ronde lorsque nous approcherons du jour J.

Et je digère aussi ma journée d’hier passée avec la sympathique bande des dotcleariens à l’occasion de l’install party qui était organisée au café du Bon Pêcheur. Outre d’avoir mieux compris le fonctionnement du logiciel et appris beaucoup de choses j’ai eu le plaisir d’y voir plusieurs chèr(e)s blogami(e)s dont la guest-strar toulousaine qui fut plus spécialement chargée de la nursery dédiée aux plus débutants d’entre nous. Je vais bien finir par y passer à ce Dotclear moi aussi ! A la fois parce que le logiciel offre une souplesse d’utilisation et des fonctionnalités très intéressantes et parce qu’il permet d’être maître chez soi, et non pas dépendant d’un prestataire commercial. J’aime bien aussi cette idée de participer à la dynamique d’un logiciel libre, avec tout ce que ça comporte d’échange et de partage. Rien pour que ça, j’ai envie d’aller sous Dotclear. Je ne vois pas trop ce que je pourrais apporter. Mais qui sait, peut-être que dans quelques temps je pourrais faire le nurse moi aussi ! Enfin pour l’instant que tous les organisateurs et animateurs de cette excellente initiative soient chaleureusement remerciés ici.

J’ai quelques jours de vacances, je vais m’éloigner de tout ça, de mon ordinateur et de tout contact internet. C’est excellent ça pour la digestion quelques jours au vert. Ils ne me feront pas de mal, quoiqu’il y ait plus alléchant comme programme de voyage que d’aller s’occuper de la maison brûlée. Mais enfin, il le faut, et puis tout de même on ne fera pas que ça, ça n’empêchera pas les promenades, avec qui sait quelques rayons de soleil qui seraient les bienvenus…

Et je prépare les bouquins que j’emporte. J’hésite : « L’énigme des Blancs-Manteaux » de Jean-François Parot (par Samantdi et par Wictoria , qui est une afficionada des policiers historiques: je ne suis pas très amateur de polars mais elles m’ont donné envie et puis le « beau 18° » fut un temps mon siècle de prédilection, « Le train de nuit pour Lisbonne », de Pascal Mercier par Fuligineuse, mais j’avais entendu de grandes louanges de ce livre bien avant, « L’Éternel sentit une odeur agréable » de Chessex à cause du lien avec Vailland, « L’été du sureau » de Marie Chaix parce que je n’ai rien lu d’elle et que j'ai bien envie d’avoir une idée des auteurs avec lesquels je vais tablerondiner…