17 décembre 2005

Souffler...

Déjà la fin de ce premier trimestre ! je suis stupéfait de la façon dont filent les semaines sans que je les voies passer. J’ai l’impression, ce n’est pas nouveau, que le temps s’accélère à mesure qu’on vieillit. Mais cette bousculade du temps est aussi la conséquence de la multiplicité de ce que je fais, ce qui d’un côté est bien, cela vaut mieux que des phases plus apathiques ou dépressives que j’ai pu connaître à certaines périodes. Mais je suis fatigué d’avoir sans cesse ce sentiment d’être dans l’urgence, avec mes... [Lire la suite]
Posté par Valclair à 15:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 décembre 2005

Matinale

Réveil très, très matinal ce matin. Insomnie mal venue. Je la paierai peut-être par de la somnolence cet après midi. Enfin pour le moment j’ai trouvé de l’énergie. Je me suis levé. Grand café. Un peu de lecture… Et puis je suis parti très tôt au bureau. J’aime bien... Mes vingt minutes de marche dans Paris encore très calme et dans la nuit encore noire par des petites rues tranquilles… Être au bureau à sept heures et demi, avoir du temps devant moi avant l’arrivée des autres, préparer tranquillement l’organisation... [Lire la suite]
Posté par Valclair à 18:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 décembre 2005

Texte perdu

Cet après-midi au bureau j’ai eu un peu de temps. Je me suis mis à écrire pour moi. Ça venait bien, j’étais content de mes mots. J’y parlais de rêveries et de sentiments qui m’ont traversé ces derniers jours. Et puis j’ai été dérangé ce qui est tout de même normal, je n’étais pas là où j’étais pour écrire mon blog ! Mais dans le mouvement j’ai fermé le document en cours sans doute précipitamment, j’ai cru avoir enregistré, je ne l’avais pas fait, mon texte s’est trouvé perdu... Ce n’est pas sans doute une maladresse de... [Lire la suite]
Posté par Valclair à 21:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
26 novembre 2005

Il neige sur Paris

Grosse averse de neige tout à l’heure, juste comme je sortais de la FNAC où j’avais été retirer des billets de théâtre. Vent tourbillonnant, les flocons dans les yeux, mon manteau tout blanc en quelques instants... J’adore la neige. Évidemment ce n’est que la neige à Paris, c’est à dire rien du tout, une volée de flocons, une pellicule sur les voitures, le velux au-dessus de ma chambre obscurci, les arbres dans la cour paré de blanc. Sur le sol trop chaud de la ville, cela ne tient pas ou au mieux un temps très bref pour... [Lire la suite]
Posté par Valclair à 13:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 octobre 2005

Accumulation culturelle et trop bref suspens

  Quand on a du temps du Paris c’est hallucinant ce qu’on peut faire, ce qu’il y à faire. Trop peut-être. Multitude des sollicitations. Risque de la dispersion. Á la fois plaisir de la découverte et sensation de ne pas aller au cœur des choses. C’est un peu le même problème finalement que face à l’ordinateur, face aux sites ou aux diaristes que je vais découvrir en sautant de liens en liens. Je passe, je survole, j’ouvre des portes, il y a des couloirs que j’aurais envie de suivre, d’autres me sollicitent, je passe, je... [Lire la suite]
Posté par Valclair à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]